Le Conseil scientifique

ana_lucia_araujo
Ana-Lucia Araujo, Professor of History, Howard University

Ana Lucia Araujo est professeure à la Howard University aux États-Unis. Ses travaux portent sur la mémoire historique et publique de l’esclavage transatlantique, ainsi que sur ses héritages sociaux et culturels. Elle est l’auteure d’une dizaine d’ouvrages de renommée internationale et a publié environ cinquante articles dans des revues à comité de lecture. Elle donne des enseignements en anglais, en portugais, en français et en espagnol aux États-Unis et à l’international. Depuis 2017, elle est membre du Comité scientifique international intitulé « La route de l’esclavage » porté par l’UNESCO.

jessica_byron
Jessica Byron, Professor of Political Science, University of the West Indies

Jessica Byron est professeure de science politique à l’University of the West Indies à Trinité-et-Tobago. Directrice de l’Institut des Relations Internationales de l’UWI, ses recherches s’intéressent au régionalisme dans la Caraïbe et l’Amérique latine, ainsi qu’à l’insertion des petits États dans l’économie internationale. Elle a publié un grand nombre d’articles dans des revues à comité de lecture et de chapitres d’ouvrages publiés dans la Caraïbe, en Amérique du Nord et en Europe.

christine_chivallon
Christine Chivallon, Directrice de recherche CNRS, anthropologue et géographe, Université de Bordeaux

Christine Chivallon est directrice de recherche CNRS à l’Université de Bordeaux. Anthropologue et géographe, elle a successivement étudié la trajectoire des anciens esclaves à la Martinique, les réseaux religieux pentecôtistes des migrants jamaïcains au Royaume-Uni, la mémoire de l’esclavage dans les anciens ports négriers européens et les registres mémoriels relatifs à l’esclavage dans la Caraïbe. Auteure de quatre ouvrages et de nombreux articles et chapitres d’ouvrages collectifs, elle a dirigé et continue à animer différents programmes et groupes de recherche. Elle est Visiting Fellow à l’University of Oxford depuis décembre 2013.

myriam_cottias
Myriam Cottias, Directrice de recherche CNRS, historienne, Université des Antilles

Myriam Cottias est historienne et directrice de recherche CNRS à l’Université des Antilles. Ses recherches portent sur l’esclavage dans les Antilles françaises. Ancienne Présidente du Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (2013-2016), elle a également été coordinatrice du Programme Européen (7è PCRD) EURESCL et du Groupe de Recherche International (CNRS) intitulé « Centre International de Recherches sur les Esclavages et les Post-Esclavages ». Son dernier ouvrage porte sur la question noire en tant que construction coloniale.

justin_daniel
Justin Daniel, Professeur de science politique, Université des Antilles

Justin Daniel est professeur de science politique à l’Université des Antilles et Directeur du Laboratoire Caribéen de Sciences Sociales. Il a été vice-Président du Conseil scientifique de l’Université des Antilles et de la Guyane de 2009 à 2012, et Doyen de la faculté de droit et d’économie de la Martinique de novembre 2006 à novembre 2009. Ses travaux ont donné lieu à la publication de nombreux ouvrages, articles spécialisés et chapitres d’ouvrages collectifs sur le fonctionnement périphérique de l’État aux Antilles et dans la Caraïbe ainsi que sur les processus de construction de l’ordre politique dans ces territoires.

andré_delpuech
André Delpuech, Directeur du Musée de l’Homme, archéologue

André Delpuech est archéologue et directeur du Musée de l’Homme à Paris. Ancien conservateur régional du patrimoine à la Direction régionale des affaires culturelles de Guadeloupe, il a été, de 2005 à 2017, conservateur en chef du patrimoine et responsable des collections des Amériques au Musée du Quai Branly. Ancien vice-Président de l’International Association for Caribbean Archaeology, il a publié d’importantes contributions sur l’archéologie coloniale dans les Antilles françaises.

kaiama_glover
Kaiama Glover, Associate Professor of French and Africana Studies, Columbia University

Kaiama Glover est Associate Professor of French and Africana Studies à la Columbia University aux États-Unis. Diplômée d’Harvard University, de la Columbia University et de Paris-Sorbonne, ses recherches se concentrent sur la littérature francophone, notamment à Haïti et aux Antilles françaises. Elle a publié des articles dans des revues scientifiques internationales telles que The French ReviewSmall Axe, et The Journal of Postcolonial Writings, et s’intéresse actuellement à la place des femmes dans les fictions caribéennes.

nicolas_lemay_hebert
Nicolas Lemey-Hebert, Senior Lecturer in International Relations, University of Birmingham

Nicolas Lemay-Hebert est Senior Lecturer en relations internationales à l’Université de Birmingham. Diplômé de Sciences Po Paris, ancien directeur du Center for Peace Missions and Humanitarian Studies à l’Université de Québec, il s’intéresse aux missions de paix internationales et aux modes de contestation exprimés à l’encontre des organisations internationales. Après avoir conduit des terrains de recherche au Kosovo et au Timor-Leste, ses travaux se concentrent depuis 2010 sur les missions de stabilisation à Haïti.

christiane_ndiaye
Christiane Ndiaye, Professeure de littérature, Université de Montréal

Professeure de littérature à l’Université de Montréal, Christiane Ndiaye a fait ses études à l’Université de Bordeaux III et à l’Université de Montréal. Son enseignement et ses recherches portent principalement sur les littératures francophones des Caraïbes, de l’Afrique subsaharienne et du Maghreb. Elle est actuellement chercheure principale du projet de recherche collectif intitulé « Pour le peuple, par le peuple ou contre le peuple : l’imaginaire social du peuple dans les littératures francophones ».

jean_pierre_sainton
Jean-Pierre Sainton, Professeur d’histoire, Université des Antilles

Jean-Pierre Sainton est professeur d’histoire contemporaine et ancien Directeur du Département pluridisciplinaire de Lettres et Sciences Humaines de l’Université des Antilles. Président-fondateur du Centre Guadeloupéen d’Histoire Sociale et Politique, il a publié plusieurs ouvrages précurseurs sur le processus de décolonisation dans les Antilles françaises. Jean-Pierre Sainton travaille actuellement, avec un collectif d’historien.ne.s, à la publication d’une série d’ouvrages visant à réévaluer l’ensemble des trajectoires historiques des Petites Antilles.

Publicités

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :